Et si la Constante Macabre n’existait plus ?

Img_2148

Et si la Constante Macabre n’existait plus ?

Dans le cadre du projet du Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique de réenchanter l’Ecole il a été décidé au niveau aveyronnais de faire connaître aux enseignants le travail de recherche d’André Antibi.

André Antibi propose un système d’évaluation dont l’objectif principal est la suppression de la constante macabre (cf « La Constante Macabre », A.ANTIBI, éditions Math’adore, 2003).

Cette présentation prend en compte les résultats de nombreuses expérimentations de ce système et de nombreux témoignages. En effet la mise en place du système d’évaluation par contrat de confiance est  très facile à mettre en place.

Ce système d’évaluation permet aux élèves de reprendre confiance en eux car ils ne subissent plus l’évaluation comme un échec mais au contraire comme un exercice qui valorise des talents. Les élèves en difficultés peuvent travailler le sujet et ils reprennent progressivement confiance en eux. L’évaluation en collège et lycée ne doit pas être un exercice de concours mais au contraire un moyen pour mettre en avant des compétences.

Plus de 200 professeurs étaient présents à la conférence, nous avons perçu une véritable adhésion dans la salle. Depuis cette conférence des professeurs l’ont présenté aux élèves dans leur classe, tout le monde semble adhérer à cette pratique qui permet avant tout de redonner confiance aux élèves et au final de les faire davantage travailler. Comment pourrions-nous davantage réenchanter l’école que de remettre en avant la confiance et la valeur travail ?

Pour en savoir plus : http://mclcm.free.fr/